Chronique 1914-1918 :"Résister par la zwanze" (03)

01 caricature anonyme anti activiste au sujet de la visite du Conseil de Flandre a Berlin en 1917Comment Bruxelles se gausse de l'activisme :
la proclamation d'une Marolle autonome et indépendante le 17 février 1918.

Situons d'abord dans son contexte cette proclamation d'indépendance de la Marolle en rappelant que les autorités allemandes ont essayé de récupérer le mouvement flamand. Ce dernier est alors, en territoire occupé, divisé en deux camps : d'un côté les "passivistes" ou "loyalistes" qui vont refuser toute forme de collaboration et d'un autre côté les "activistes" qui vont profiter des circonstances et de la Flamenpolitik mise en œuvre par les Allemands pour faire aboutir leurs revendications. Cette Flamenpolitik [politique flamande] se basera sur l'exploitation des problèmes linguistiques en Belgique, en particulier sur la discrimination de la langue néerlandaise en cours avant la Première Guerre mondiale. Ces activistes vont par conséquent collaborer avec l'ennemi dans sa politique de flamandisation de l'Université de Gand (mars 1916), dans l'organisation de la séparation administrative du pays le 21 mars 1917 en deux régions administratives ( la Flandre y compris Bruxelles et la Wallonie) et la mise sur pied d'un Conseil de Flandre (Raad van Vlaanderen) créé le 4 février 1917. Celui-ci va proclamer le 22 décembre 1917 l'autonomie de la Flandre qui sera rendue publique le 20 janvier 1918, mais contre la volonté de l'occupant, préoccupé à ce moment par de possibles négociations de paix. Cet organisme s'effondra avec la défaite allemande02 Annonce dun meeting activiste pour lindependance de la Flandre a lAlhambra en novembre 1917 consacrée par l'armistice du 11 novembre 1918. Mais revenons à la proclamation d'indépendance de la Marolle qui vous l'aurez compris est une réponse façon zwanze à celle de la Flandre activiste. Nous vous donnons maintenant son annonce telle que le journal d'origine anversoise La Métropole, organe de la presse restée libre, paraissant à ce moment à Londres l'a publiée dans son n° 79 du 20/03/1918 en page 1 et 3. 

" Nous avons signalé d'après une dépêche la bonne blague de la "proclamation" de l'autonomie du quartier des Marolles à Bruxelles. Il appert aujourd'hui que cette "proclamation" est un "document" évidemment rédigé par un joyeux mystificateur qu'on se passe en ce moment de main en main en Belgique où il a provoqué un rire homérique et où il a peut être plus fait pour discréditer l'activisme que les protestations les plus solennelles. C'est que, sous son apparence de "zwanze" bien bruxelloise, il constitue une sanglante critique des quelques traîtres et de leurs rares dupes qui se sont imaginés que des "actes" d'une minorité se constituant proprio motu à la faveur des baïonnettes, juge souverain des destinées d'un groupe linguistique, pouvait exercer la moindre influence sur les "faits". Les les membres du Raad Van Vlaanderen a Berlindépêches Wolff [agence d'information allemande] qui représentent le "Conseil de Flandre" comme une entité "légale", tout l'effort de la propagande germanique, se brisent sur l'écueil des réalités. La proclamation intitulée "La Marolle autonome et indépendante" est comme une démonstration par l'absurde de la folie activiste. A ce titre, nous croyons devoir passer sur les quelques vulgarités de ce document imbu du "réalisme" bon enfant de la rue Haute, et le reproduire d'après notre confrère Les Nouvelles (5 mars)".
Note : Explication de la cp 01 : Galgen humor = humour de potence, on voit pendus de gauche à droite les 7 membres du Conseil de Flandre qui se sont rendus à Berlin le 3 mars 1917 pour rencontrer le chancelier allemand Bethmann-Hollweg; à gauche au premier plan une cruche porte le texte suivant "als bier gaet in de man,dan gaet de wijsheid in de kan" = "quand la bière coule dans l'homme, alors la sagesse entre dans la cruche"; sur le tonneau est inscrit :" Gedenk den Bieravond te Berlin maart 1917" = "Cadeau de la soirée à Berlin en mars 1917"; "Straf voor land verraders = "punition pour des traîtres à la patrie".
Nous vous donnerons le texte de la proclamation dans la prochaine chronique, un peu de patience !

NB. Passer la souris sur l'image pour faire apparaitre la légende.

Contactez-nous

  • Chaussée de Wavre 517-519 1040 Bruxelles
  • Tél: 02 223 68 44 (le mardi de 9h à 15h30)