La rue Ravenstein et ses environs

Ravensteinvue aerienneNous vous présentons ici une vue aérienne prise aux environs de 1928, car on peut distinguer en n° 7 que le Palais des Beaux-Arts (actuellement Bozar) est en voie d'achèvement. Si l'on détaille plus en avant la photo, il est possible de reconnaître en haut à gauche en n° 1 le Palais de la Nation, le long de la rue de la Loi, à la même hauteur en n°2 le Parc de Bruxelles et en n°3 la place des Palais. Vous trouverez en n° 4 la rue Montagne du Parc qui étale ses 190m depuis le carrefour Ravenstein-Cantersteen-Colonies jusqu'à la rue Royale. Vous remarquerez encore en n° 13 l'Hôtel d'Ursel qui ne sera démoli qu'en 1960. En face se dresse, toujours présent de nos jours, l'angle arrondi coiffé d'une coupole de l'ancien bâtiment édifié en 1911 pour la Caisse Générale de Reports et de Dépôts. Vous distinguerez aussi en n° 8 le petit square compris entre les rues Ravenstein, Montagne du Parc et des 12 Apôtres : clôturé par une balustrade en pierre bleue, vous y voyez le monument en marbre blanc "La Maturité" sculpté par Victor Rousseau en 1922. Sur le plan anecdotique, certains pensent, mais à tort, que le vieillard barbu qui personnifie cette "maturité" est le roi Léopold II.
Derrière ce monument se situe le carrefour des rues Montagne du Parc, des 12 Apôtres et de la Chancellerie : vous n'y trouverez pas encore le long de la rue de la Chancellerie qui part à gauche l'ancien immeuble de bureaux de l'Union Minière du Haut Katanga qui sera seulement inauguré en 1931 et qui est actuellement occupé par BNP-Paribas-Fortis. Il se dressera à l'emplacement de l'ancien refuge de l'abbaye de Parc à Heverlée et on peut encore voir sur la photo ce qui en subsistait avant cette construction. Le n° 5 situe les anciens bâtiments de la Société Générale (1911) remplacés en deux phases entre 1968 et 1980 par ceux qui s'y trouvent de nos jours. Le n° 6 indique la rue baron Horta qui remplace l'escalier dit de la Bibliothèque. La vaste courbe décrite par la rue Ravenstein percée en 1911-1913 lors de la restructuration du quartier Isabelle-Terarken occupe le centre de la photo. Cette rue anciennement plus courte et plus étroite fut surélevée par une structure en béton soutenue par des piliers et des murs de soutènement que l'on peut repérer sur le document. En n° 9, on voit le terrain vague sur lequel seront érigés l'immeuble de bureaux "Shell" en 1931-1934 et celui des "Assurances Générales de Trieste" en 1934-1936. Le n° 10 situe le Palais Granvelle (16è s.) qui accueillit l'ULB de 1842 à 1924. Il sera remplacé par l'actuelle Galerie Ravenstein en 1954-1958. Le n°11 désigne la rue des Sols avec, à son extrémité, les deux tours de l'église des Dames de l'Adoration perpétuelle (1858) qui avait comme voisine la chapelle dite Salazar ou chapelle du Très Saint Sacrement de Miracle ; elles seront rasées toutes deux en 1955. Le n° 12 marque l'emplacement de la rue Courbe qui limitait à ce moment le Mont des Arts avant la construction de la Bibliothèque Albertine et du Palais des Congrès (1954-1969).
En somme vous avez ici un résumé des bouleversements subis par le vieux Bruxelles avec le projet d'aménagement pour le Mont des Arts qui entraîne la disparition des quartiers Terarken, Isabelle et Saint Roch combiné avec celui de la Jonction Nord-Midi. Un désastre qui fit disparaître bien des bâtiments anciens qui méritaient la conservation !!

Contactez-nous

  • Chaussée de Wavre 517-519 1040 Bruxelles
  • Tél: 02 223 68 44 (le mardi de 9h à 15h30)