En finir "une fois" pour toutes

SChiffletLa plus célèbre expression belge, celle que les Français portent au pinacle du "parler belge" est celle de l'invitation à son fils d'un père souhaitant les explications de celui-ci:  Arrivez une fois, fiske !

Pour faire court, "Une fois" signifie tout ce que vous voulez, sauf une fois (p.r. à deux fois ou plus). L'expression est d'origine germanique (néerlandais: Kom eens, Kom een keer; allemand: Kommst du mal; beulemans: Viens une fois) et,  dans certaines régions de France comme en Belgique, renforce une affirmation, une injonction, une interrogation. 

L'expression est ancienne et a attiré l'attention du Jésuite Laurent Chifflet, au XVIIe siècle, dans une grammaire visant à favoriser le bon usage du français à Bruxelles: 

Dites-moi une fois, comment vous vous appelez. Allez une fois chez un tel, luy faire un message de ma part. Venez ici une fois, etc. Les Flamands mettent souvent après les Impératifs leur eens, c’est-à-dire une fois quand ils prient quelqu’un de quelque chose. Mais la langue Françoise n’use aucunement, en telle occasion, de cet une fois, hormis quand on veut expressément désigner ce nombre d’une seule fois sans plus : comme dites cela une seule fois, et pas davantage

De plus, et contrairement à une idée répandue par des humoristes connaissant mal leur sujet, l’expression "une fois" ne s’utilise que rarement à la fin d’une phrase. Dire On va aller manger des frites, une fois est tout simplement faux du point de vue linguistique; un vrai Bruxellois s'exprimera par Si on allait une fois manger des frites ? ou On n'irait pas une fois manger des frites ? Il peut cependant être légitime de placer le "une fois" en fin de phrase, comme dans Mais regarde-moi ça, une fois ! Ça est quoi ça pour un bazar ici ! car il s'agit de la traduction littérale de Mo zeet da na ne ki ! Wa d'es ma da ee ve nen bazaar ! Bref, en cas de doute, consultez un vrai brusseleir flamand: il ne "saura pas" vous expliquer pourquoi mais son point de vue sera pertinent.

Il est également intéressant de noter que si "une fois" est particulièrement fréquent en beulemans, il est utilisé dans de nombreuses variantes belges du français pour lesquelles l'influence germanique est (quasi) nulle. En français normatif, "une fois" s'emploie avec le passé, "autrefois, jadis", comme dans "Il était une fois …"; en beulemans, la correspondance avec eens, een keer lui permet de se référer au futur.

Qu'est-ce tu dis en bas de ça ?
Jean-Jacques De Gheyndt
 
                                                                                                                                                    

Contactez-nous

  • Chaussée de Wavre 517-519 1040 Bruxelles
  • Tél: 02 223 68 44 (le mardi de 9h à 15h30)