Le Parc du Cinquantenaire (1) : La Grande Mosquée

sitedoc 20 grande mosquee 01Chacun connaît sur le site du Cinquantenaire, l'arc de triomphe avec sa triple arcade, les bâtiments des Musées royaux d'Art et d'Histoire installés sur place depuis 1889 mais nécessitant des déménagements, des agrandissements ou des reconstructions au fil du temps, le Musée de l'Armée ouvert en 1923, sa section de l'air créée en 1965 ainsi que l'Autoworld de 1986. Mais c'est sur le parc lui-même et sur ses curiosités que nous voudrions attirer votre attention et en premier lieu : Le Centre islamique et culturel de Belgique (CICB) ou Grande Mosquée : construit aux frais du comte Louis Cavens, ce bâtiment de style arabisant avec porche et minaret fut conçu par Ernest Van Humbeek en 1897 pour abriter le "Panorama du Caire ", œuvre peinte par Emile Wauters, immense toile circulaire de 114 m de long sur 14 m. de haut représentant le Caire et les berges du Nil , mais la construction va se dégrader rapidement et le maintien de la rotonde fut remis en cause dès 1909. L'Etat belge, propriétaire des lieux, ne procède à aucune réparation, car jugée trop onéreuse. La toile sera pourtant restaurée en 1923 et en 1950.

En 1969, dans le contexte de la crise sitedoc 20 grande mosquee 02pétrolière, le bâtiment est concédé en usage pour 99 ans au CICB sur proposition du roi Baudouin. En juin 1969, les clés des lieux sont remises en présence du souverain au roi Fayçal d'Arabie saoudite (1904-1975), alors en visite officielle en Belgique.

"En 1971, la toile du panorama dont la propriété était contestée et qui gênait l'utilisation des locaux fut finalement retrouvée gisant sur le sol et en partie lacérée. Bien que cette situation fut dénoncée avec force dans la presse, Le Caire et les bords du Nil ne fut pas sauvé. Les restes enroulés et transférés au musée [d'Art et d'Histoire] disparurent dans de scandaleuses circonstances, anéantissant tous les efforts de son donateur [le comte Louis Cavens] qui pensait assurer la conservation de ce chef d'œuvre en le léguant à l'institution." (Isabelle Leroy, Le Panorama de la bataille de Waterloo, témoin exceptionnel de la saga des panoramas, CRMS, Liège, 2009, p.63). Des fragments de la toile se retrouvèrent ainsi dans le commerce des objets d'art. Quant au bâtiment, il fut restauré avec des financements des pays musulmans en 1978 par l'architecte tunisien Mongi Boubaker, qui maintint la structure de la rotonde, mais modifia l'aspect de l'édifice originel.

Le CICB est depuis devenu un lieu majeur de diffusion du salafisme wahhabite en Belgique.

Contactez-nous

  • Chaussée de Wavre 517-519 1040 Bruxelles
  • Tél: 02 223 68 44 (le mardi de 9h à 15h30)