Le parc du Cinquantenaire (07) : « Le Dogue d’Ulm » et « Le Faucheur »

1-Doc 27 chien vert cinquantenaireNous nous intéressons maintenant à la partie sud-ouest du parc qui abrite plusieurs sculptures ; examinons pour commencer celle qui représente « Le Dogue d'Ulm », œuvre en bronze réalisée par le sculpteur Jean-Baptiste Van Heffen (1840-1890) ; elle est aussi appelée « le Chien « ou encore « Le Chien vert » et figure, disposé sur un socle en petit granit, un dogue en position de guet. D'abord conservée aux Musées royaux des Beaux Arts, elle est placée dans le parc en 1896. Pour le 75eme anniversaire de la Belgique à l'occasion d'une exposition de sculptures, elle fut provisoirement déplacée à l'entrée du parc de la Woluwe, le long de l'avenue de Tervuren. Elle donna alors son nom à un café-laiterie voisin, situé au n° 300 de l'avenue, qui fit placer sur son toit une 1-doc 27 chien vert 02enseigne de ferronnerie de 2 m de haut en forme de chien assis et de couleur verte. Cette enseigne, disparue en 1967, retrouvée chez un antiquaire, fut rachetée par souscription publique en 1988 et retrouva une place sur l'immeuble qui occupe l'emplacement de l'ancien établissement. Quant au dogue d'Ulm ou dogue allemand (Deutsche Dogge) proprement dit, ce chien au poil court, aussi appelé Grand Danois ou Danois (bien qu'il n'ait sans doute rien à voir avec le Danemark) aurait été importé au IVeme siècle en Europe par les Alains, peuple de cavaliers nomades originaires des confins de l'Iran. En 1870, le chancelier allemand Bismarck possédait deux dogues, ce qui conféra une grande popularité à la race, à 1-doc 27 le faucheurun point tel qu'à Berlin en 1878 des éleveurs lui attribuèrent la nationalité allemande et fixèrent son standard en 1880.

Situé non loin de l'allée centrale, « Le Faucheur », sculpture en bronze, est l'œuvre de Constantin Meunier (1831-1905). Dans son style réaliste caractéristique, il la réalisa en 1890-1892 d'après un modèle en plâtre de 1888. Cette statue fut d'abord installée dans le parc du Jardin Botanique à Bruxelles et déplacée ici en 1897, année de l'exposition universelle qui se tint sur le plateau de Linthout. Constantin Meunier trouva trop important son socle en pierre bleue conçu par l'architecte Caneel et n'apprécia pas plus son emplacement. Il fut proposé de déplacer l'œuvre disposée sur un simple dé dans la pelouse à l'entrée du parc, mais l'affaire ne connut pas de suite.

Contactez-nous

  • Chaussée de Wavre 517-519 1040 Bruxelles
  • Tél: 02 223 68 44 (le mardi de 9h à 15h30)