Si j'avais des ailes, Bruxelles au temps de Charlotte Brontë

Nous avons lu pour vous

Si j'avais des ailes, Bruxelles au temps de Charlotte Brontë par Nathalie Stalmans, Genèse édition, ISBN 979-1094689233, 168 pages, prix : 19,50 €

Le séjour en 1842-1844 de  Charlotte et d'Emily Brontë qui avaient  quitté l’Angleterre pour venir étudier le français au Pensionnat Héger dans l’idée d’ouvrir ensuite leur propre pensionnat de jeunes filles  avait retenu l'attention de notre Cercle. Une conférence par Helen MacEwan en janvier 2017, auteure du livre " Les sœurs Brontë à Bruxelles, CFC-Editions, Bruxelles, 2015 "  et son article dans notre revue de  juin 2018 intitulé "La vie culturelle bruxelloise dans Villette de Charlotte Brontë en sont la preuve. C'est donc avec un plaisir évident que nous avons pris connaissance de l'ouvrage de Nathalie Stalmans, docteure en Histoire ('ULB) et enseignante qui a déjà écrit  deux romans historiques se déroulant à Bruxelles : 1) Finis Terrae ,sous les pavés l'enfer, éditions Terre de brume (Dinan) en 2014 qui eut un grand succès médiatique (Prix des Lycéens 2017 et qui fut salué par les chroniqueurs de l'émission LIvrés à Domicile de la RTBF  2) Le vent du boulet,  Genèse édition, 2018 qui rencontra également un accueil très favorable.  

Lire la suite

Le patrimoine de la Belgique vu par l’occupant. Un héritage photographique de la Grande Guerre

Sous la direction de Christina Kott et Marie-Christine Claes
Nous avons le plaisir de vous présenter cet ouvrage qui fait partie de la collection Lieux de mémoire des éditions CFC et a été réalisé en collaboration avec l’Institut royal du patrimoine artistique (KIK-IRPA). Ce livre fait suite à l’exposition que l’IRPA avait organisée dans le Parc de Bruxelles de juin à septembre 2017 et dont le Cercle d’histoire de Bruxelles vous avait recommandé à l’époque la visite. Nous vous le conseillons pour garder un souvenir très intéressant de cette entreprise exceptionnelle de recensement de notre patrimoine par l’occupant allemand.

Lire la suite

2019 : année Bruegel

Nous nous demandions dans une chronique précédente si Pierre Bruegel l'Ancien faisait écho des événements politiques et religieux de son temps dans son œuvre. Pour situer la question, rappelons que le célèbre peintre arrive à Bruxelles en 1562 (?), épouse Mayken Coecke, fille de Pieter Coecke van Aelst (peintre chez qui il se forma) et de Mayken Verhulst en 1563 à l'église de Notre-Dame de la Chapelle. Le registre de la paroisse indique " Peeter brugel Mayken Cocks soluit" (Pierre Bruegel épousa Mayken Cocks). Pourquoi est-il venu d'Anvers à Bruxelles, car récemment on a trouvé son acte de fiançailles dans le registre de la cathédrale d'Anvers !!

Lire la suite

Estaminets et Cafés - Histoires bruxelloises

Ouvrage collectif sous la direction de Thérèse Symons, Sylvie Lefebvre et Yannik Van Praag
Nous vous présentons avec plaisir cet ouvrage de grande qualité par ses textes et ses illustrations et vous le recommandons pour retrouver ce petit air de nostalgie du passé qui l’imprègne.

Lire la suite

Contactez-nous

  • Chaussée de Wavre 517-519 1040 Bruxelles
  • Tél: 02 223 68 44 (le mardi de 9h à 15h30)