Regard sur l'Expo 58

Le 17 avril passé, nous avons fêté le 60e anniversaire de l'ouverture de l'Exposition universelle et internationale de 1958 de Bruxelles qui s'est tenue jusqu'au 19 octobre sur le plateau du Heysel où 39 pays participants et leurs pavillons accueillirent près de 42 millions de visiteurs. On peut avec le recul qualifier cette époque de charnière, car elle vit la fin de la « Belgique de papa ». Ces six mois constituèrent une sorte de trève avant que des problèmes économiques, sociaux et politiques viennent bouleverser notre pays. Mais resituons la plus précisément dans son contexte : les trente années qui suivent la deuxième guerre mondiale (1945-1979 de la fin de la guerre au premier choc pétrolier) voient chez les peuples naître un espoir de paix, de prospérité et de progrès que traduit bien le slogan que va adopter l'Expo « Bilan d'un monde, pour un monde plus humain ».

Lire la suite

Un blog à conseiller!

Nous vous signalons le blog développé par les Archives et Bibliothèques de l'ULB consacré à la première guerre mondiale : http://1914-ulb-1918.blogspot.be/.
Il a retenu toute notre attention pour sa qualité et l'intérêt des documents présentés. 

Nous profitons aussi de cet avis pour vous conseiller la consultation de digithèque.ulb.ac.be/fr où vous trouverez des documents et des livres de grand intérêt.

Dix-sept plaques de rue pour décrypter la Première Guerre mondiale à Bruxelles

Plaque Commemorative 1re Guerre Mondiale place de lAlbertineCe mardi 22 mai 2018 dix-sept plaques de rue explicatives ont été  placées dans  les rues de la Ville de Bruxelles à l'occasion du centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale. La première d'entre elles a été inaugurée ce mardi après-midi,  place de l'Albertine, par l'échevin de l'Urbanisme et du Patrimoine Geoffroy Coomans de Brachène, accompagné du Premier échevin Alain Courtois et de l'échevine des Travaux publics Els Ampe. Le Cercle était représenté par le président accompagné de quatre administrateurs.

Lire la suite

Eï ben ek, eï blaaiv ek! Le bruxellois chez Tintin

L'auteur, Jean-Jacques De Gheyndt nous explique : Comme tout Bruxellois qui se respecte, j'ai en tête quelques expressions en syldave ou en arumbaya : Frêtmo, le stoumpô, czestot on clebcz et bien sûr l'inénarrable Eih bennek, Eih blavek ! Mais que se cache-t-il derrière ces expressions ?
Le lecteur francophone moyen sait peut-être qu'Hergé utilisait ses connaissances dialectales bruxelloises, acquises oralement via sa grand-mère maternelle qui habitait les Marolles. Les comprend-il pour autant ?

Lire la suite

Contactez-nous

  • Chaussée de Wavre 517-519 1040 Bruxelles
  • Tél: 02 223 68 44 (le mardi de 9h à 15h30)